Alex & Alex
.

Châtaigne ou marron : quelles différences ?

Châtaigne ou marron, qu’est-ce qui différencie ces deux fruits délicieux ? Car oui, il s’agit bel et bien de fruits ! Autour d’une explication botanique et courante, nous vous aidons à comprendre et surtout à identifier les différences présentes entre les deux variétés. Vous allez être surpris…

I] Comment facilement faire la différence entre châtaigne ou marron

Le marron possède une forme ronde et ne contient généralement qu’un seul fruit sous sa bogue. La châtaigne, quant à elle est plus aplatie et la fleur donne vie à 3 ou 4 fruits. La bogue qui tombe du marronnier est composée de petits pics espacés. Les pointes sont courtes contrairement aux pics présents sur la bogue du châtaignier.

Chataigne ou marron

Les châtaignes sont protégées par une bogue à picots rapprochés et longs. La capsule loculicide épineuse du marron est d’une teinte verdâtre et elle ressemble étrangement à un poisson globe, tandis que celle de la châtaigne arbore une couleur allant du jaune au marron et son enveloppe est semblable à la protection des hérissons.

Le châtaignier pousse dans un environnement loin de l’agitation de la ville, autrement dit dans les vergers, la forêt ou les bois. Le marronnier est plutôt présent en ville, il décore les parcs et les rues.

II] Les différences du point de vue botanique

Du point de vue botanique, les différences qui séparent le marron et la châtaigne sont plus flagrante. Commençons par le marron… Le marron est la graine d’un seul arbre, Aesculus hippocastanum, aussi appelé marronnier d’Inde. Le fruit de cet arbre est non-comestible, voire toxique pour l’homme au sens botanique. Le marron est riche en saponines et en l’aescine, ces substances peuvent provoquer des vomissements et des diarrhées.

Les fleurs du marronnier son petites, vertes et hermaphrodites. Elles sont d’une teinte blanche accompagnées de touches rosées. Les fleurs du marronnier ressemblent à celles du châtaignier, sauf qu’elles se développent en formant un thyrse de 20 à 30 cm, tout comme le lilas. Le feuillage est caduc et se compose de grandes feuilles palmées. Après la fécondation, la fleur donne naissance à un gros fruit qui se développe dans le tégument protégé par la bogue épineuse.

chataignes ou marrons : les différences botaniques

Le marron au sens courant du terme, est en réalité une châtaigne modifiée par l’homme. Les castanéiculteurs sont intervenus pour faire naître la variété Castanea Sativa Indica et donner vie au gros fruit que nous avons l’habitude de consommer à Noël.

Le châtaignier est un arbre semblable à son cousin au nom oriental. Du nom latin Castanea Sativa, est un arbre de la même famille que les chênes et les hêtres. Il se développe en forêt, et même si son fruit ressemble à celui du marronnier, il se développe totalement différemment. Durant la floraison, le châtaignier est recouvert de fleurs blanches. Les fleurs mâles sont regroupées en long chatons cylindriques dressées, tandis que les femelles se regroupent par trois à leur base. La floraison est donc décalée.

La pollinisation ne se fait pas seule, elle a besoin de l’intervention du vent et des insectes. La fleur de la châtaigne donne vie à plusieurs fruits secs après avoir été fécondée. Le fruit est cette fois-ci comestible. Le feuillage du châtaignier est lui aussi caduc, mais les feuilles sont cette fois-ci oblongues-lancéolées, à savoir longues et ressemblantes à celles de la verveine.

Vous l’aurez compris, même si les deux arbres arrivent à maturité conjointement en septembre et que les fruits sont presque identiques, les deux espèces diffèrent. A travers les yeux d’un botaniste les arbres ne sont pas comparables.

III] Histoire de la châtaigne et du marron

Les châtaigniers poussent sur terre depuis l’ère tertiaire. Présentes depuis des millénaires, les châtaignes sont des aliments appréciés par nos ancêtres. Pendant l’ère glaciaire, les châtaigniers ont failli disparaître. L’homme considérait déjà le châtaignier comme un arbre nourricier et il décide à cette époque d’implanter à nouveau ce joyau de la nature. Il est vrai que la châtaigne est une source de nourriture facile à trouver en grand nombre. Quant à son arbre, il offre un bois solide pour le mobilier et les outils.

Avec le temps, le châtaignier obtient le surnom « arbre à pain », car il est capable de pousser dans les régions montagneuses où la culture de la terre est difficile. On surnomme la châtaigne « viande du pauvre » puisqu’elle est riche et souvent utilisée pendant les périodes de disette. Depuis, elle est devenue de plus en plus populaire et est souvent mise à l’honneur durant le repas de Noël.

Le marronnier nous vient de l’Asie mineure, même si son nom laisse penser qu’il est d’origine indienne. Cet arbre robuste a résisté à la glaciation des forêts des Balkans regroupant la Bulgarie, l’Albanie et le Nord de la Grèce. La confusion liée à son nom tire ses origines dans l’importation qui était faite par les navires de la Compagnie des Indes.

On attribuait le suffixe « Inde » à chaque produit apporté par les navires de la compagnie indienne. Le marronnier a été implanté en 1557 à Constantinople. L’ambassadeur du Saint-Empire offrit un marronnier prêt à germer à Charles de l’Écluse. Anciennement, les cadeaux exotiques été très appréciés, l’échange entre ces deux grandes figures se fit près de la Porte Ottomane. Charles de l’écluse était l’ancien ambassadeur de Vienne en 1576. C’est un peu plus tard que l’arbre envahit la France, sa première apparition est à Paris en 1612.

Le botaniste Bachelier plante le premier marronnier dans la cour de l’hôtel de Soubise. Ainsi, démarre son histoire française et il finira par être apprécié dans le monde entier puisqu’il s’agit d’un végétal résistant.

IV] Recette de châtaignes et de marrons

Poêlé de champignons accompagnée de châtaignes à la crème

Temps de préparation : 5 min

Temps de cuisson : 20 min

Coût : 10€

Nombre de personnes : 2

Ingrédients :

– marrons et châtaignes en bocal

– assortiments de champignons de Paris, bolets et cèpes

– échalotes

– crème fraîche semi-épaisse

– huile d’olive

– sel et poivre

Il suffit d’éplucher et d’émincer les échalotes et les faire revenir à la poêle avec un peu d’huile d’olive durant 2/3 minutes.

Ensuite, on ajoute les champignons entiers, les châtaignes et les marrons et on laisse cuire durant 10 minutes, en remuant régulièrement.

Lorsque l’eau des champignons s’est évaporée on peut ajouter la crème et laisser cuire à feu doux durant encore 5 minutes.
Pour terminer, on ajoute le sel et le poivre et on sert le plat encore chaud. Cette recette est un accompagnement délicieux pour mettre en valeur vos pâtes ou vos viandes.

Crème de marrons et de châtaignes

La crème de marrons est à l’origine une idée permettant de tirer parti des résidus de la production industrielle des marrons glacés. En effet, la production industrielle de marrons glacés générait accidentellement des brisures, qui étaient jusqu’à lors simplement jetées, entraînant par la même, une perte sèche pour les industriels.

En 1885, l’industriel Clément Faugier, qui cherchait à récupérer ces brisures créées accidentellement lors de la production des marrons glacés, inventa la recette des marrons glacés.

Une recette de marrons glacés que nous avons testé consiste à réaliser les 8 étapes suivantes :

Etape 1 :

Utiliser 2kg de marrons. Faire une incision latérale sur chacun des marrons.

Etape 2 :

Dans un casserole d’eau bouillante, mettre les marrons à cuire pendant 5 minutes.

Etape 3 :

Stopper la cuisson, et retirer l’écorce de chacun des marrons, un par un, tout en laissant les autres dans la casserole d’eau chaude.

Etape 4 :

Au fur et à mesure, jeter les marrons dans une casserole contenant 1/2 litre d’eau tiède. Couvrir et faire cuire à feu doux quelques minutes. Pour vérifier la cuisson : quand ils s’écrasent facilement, ils sont cuits.

Etape 5 :

Les égoutter et les réduire en fine poudre. Garder au chaud.

Etape 6 :

Mélanger 1.5kg de sucre 2 verres d’eau (200ml en tout), puis verser ce mélanger sur la poudre de marron précédemment obtenu. Ajouter 1 gousse de vanille.

Etape 7 :

Chauffer doucement en remuant. Laisser bouillir 15 à 20 minutes. La pâte doit être épaisse et tenir à la cuillère. Enlever la vanille.

Etape 8 :

Mettre en pots et les retourner. On pourra conserver cette délicieuse crème de marrons pendant un an.

V] Comment conserver la châtaigne et le marron ?

Châtaigne ou marron : même technique de conservation. A savoir : au frais dans un environnement sec, dans le réfrigérateur. Ces fruits aiment être stockés dans un lieu frais et sec puisqu’ils craignent l’humidité et la chaleur. Vous pouvez aussi les congeler après avoir pris l’initiative de les cuire et de les éplucher au préalable. Sinon, il existe également des conserves de châtaignes et de marrons.

C’est un aliment indispensable dans le garde-manger, ces mets de qualité peuvent servir lors d’un repas en amoureux ou d’une soirée entre amis. On trouve aussi de la châtaigne sèche sous forme de farine dans le commerce. Il s’agit d’un excellent substitue à la farine de blé en cas d’intolérance au gluten.

VI] Comment bien choisir ses châtaignes ou ses marrons ?

Les châtaignes fraîches sont brillantes et lourdes, lorsque vous êtes sur le point de les choisir prenez le temps de les prendre en main. Les marrons doivent eux aussi être brillant et bien rebondis. Appuyez un peu dessus pour vérifier que la chair est bien ferme sous sa coque. Si vous sentez qu’il y a un espace et des bruits de craquements entre la chair et sa couverture solide, c’est sûrement que le fruit est moisi à l’intérieur.

Il est conseillé de choisir des châtaignes et des marrons issus de l’industrie biologique. Autre critère de taille, la marron et la châtaigne sont des fruits de saison si vous en trouvez toute l’année posez-vous des questions. Il est préférable de les consommer de septembre à décembre.

Si cet article vous a plu, lachez un pouce ! Cela nous aide beaucoup.

Rédigé par Alex
Rédigé par Alex

Comment améliorer le quotidien de votre entreprise ?

Découvrez les solutions de convivialité au bureau d'Alex & Alex (fruits au bureau, café, thé, en-cas variés...)

DECOUVRIR

A votre avis

Populaires

Agriculture raisonnée

Agriculture raisonnée

Tout comprendre à propos de l'agriculture raisonnée Agriculture raisonnée : définition L'agriculture raisonnée est un mode de production agricole qui prend en considération le respect de l'environnement, en limitant l'usage de substances chimiques utilisées (pesticides, engrais). Le moins que l’on...

Lire plus...

10 conseils pour renforcer son système immunitaire

10 conseils pour renforcer son système immunitaire Une...

Calendrier des fruits et légumes de saison

Calendrier des fruits et légumes de saison I]...

14 idées pour améliorer le bien-être au travail

14 idées pour améliorer le bien-être au travail...

Le biologique, ce n’est pas systématique

Les pesticides sur les fruits et légumes :...

Absentéisme au travail : comment le réduire efficacement ?

Absentéisme : un coût que l'entreprise est en...

icone balance Calculez votre IMC

Calculez votre IMC et vérifiez si vous êtes au top de votre forme !

alex-et-alex-mockup-livre-bien-etre

Guide du Bien-Être au Travail

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide gratuit.



N

Merci, nous avons bien reçu votre demande.

N

Des recommandations personnalisées pour améliorer votre bien-être au travail.

N

Des conseils nutrition & santé adaptés au monde du travail.

N

Des Dossiers inédit sur la Qualité de vie au travail.

N

Des interviews de coach sportifs & professionnels sur le mieux-être au travail.