Alex & Alex
.

L’Arbouse : propriétés et vertus de ce fruit méconnu


Le long de la route, on entend une mélodie lointaine qui provient d’une petite ville côtière, Soulac en région Nouvelle Aquitaine. Ni une ni deux, on pédale vers cette commune qui attire notre attention. Cette promenade à deux nous amène à découvrir une plantation d’arbouses, un fruit encore peu présent sur les étals. Voici le guide complet sur ce fruit encore méconnu, que nous avons le plaisir de vous présenter au cours d’une nouvelle étape de notre Route Des Fruits.


arbouses


I] Les Arbouses comestibles



Les fruits de l’arbousier (les arbouses) sont de petites baies sphériques, de couleur rouge orangé à maturité, dont la taille varie de 1 à 2 cm. Charnues, à peau rugueuse, elles sont aussi couvertes des petites pointes coniques. Il ne faut pas les confondre avec les fraises chinoises (Myrica rubra* en botanique), des fruits très similaires mais qui possèdent un noyau, contrairement aux arbouses méditéranéennes. Il s’agit d’un fruit comestible, sans goût très prononcé et qui arrive à maturité à la fin de l’automne.

(*) Voir la rubrique « Arbouse chinois » pour en savoir davantage



La chair de l’arbouse est relativement molle, un peu farineuse, acidulée et sucrée, et contient de nombreux petits pépins. D’ailleurs ils sont si petits qu’il n’est pas nécessaire de les enlever pour consommer le fruit. Les arbouses mettent presque un an pour arriver à maturité. En effet, il n’est pas rare de voir le même rameau porter les fleurs de l’année, et les fruits mûrs nés des fleurs de l’année précédente.



On retrouve des arbousiers sur l’ensemble du paurtour méditerranéen occidental, presque exclusivement sur sols siliceux. Sur sol acide, il est le compagnon du chêne-liège (Quercus suber).

Dans le Midi de la France, il prospère particulièrement dans certaines régions des Pyrénées-Orientales, notamment dans le Var, ainsi qu’en Corse où il peuple abondamment le maquis*.

(*) voir la rubrique « Arbouse Corse » pour en savoir davantage à ce sujet.

Dans le Sud-Ouest de la France, il est très répandu le long de la côte landaise sur les sols sablonneux compris entre Bordeaux et l’Océan Atlantique (Soulac sur Mer, Lacanau notamment). Il remonte également au nord jusqu’au littoral de la Loire-Atlantique.



Entre les diverses plantes aromatiques, bruyère et autres herbes hautes, se cache au sein du maquis Corse un arbuste emblématique de la flore insulaire Corse : l’arbousier. En plein été, il passe bien souvent inaperçu, mais à la fin de l’automne, il se couvre de fruits multicolores. Vous n’aurez alors donc d’yeux que pour lui !

L’arbouse, est en effet la gourmandise du maquis Corse : ce fruit est aussi joli que bon, et très utilisé dans la cuisine locale. Entre septembre et octobre, les arbousiers se couvrent de fleurs blanches en forme de clochette. Peu après, elles laissent place aux fruits : les arbouses, de petites baies de couleur rouge-orangée.

Historiquement, l’arbousier était notamment utilisé pour confectionner des décorations pour Noël. En Corse du Sud, durant la période de Noël, la tradition voulait qu’on apporte une branche d’arbousier aux personnes auxquelles on rendait visite. Aujourd’hui, ce sont surtout les arbouses qui sont à l’honneur.



L’arbouse de Chine (aussi appelée fraise chinoise, Myrica rubra en botanique) est le fruit qui vous est parfois servi en dessert dans les restaurants chinois, en salade de fruits (cf. la photo ci-dessous). D’aspect extérieur, l’arbouse de Chine est très similaire à l’arbouse que l’on retrouve sur le pourtour méditerranéen, mais contrairement à ce dernier, l’arbouse de Chine contient un gros noyau.

En effet, l’arbouse de Chine est un fruit subtropical de couleur rouge foncé, récolté en milieu sauvage depuis des milliers d’années en Asie. Son jus est apprécié pour sa haute teneur en vitamines anti-oxydantes, son goût naturellement sucré et légèrement acidulé.


arbouse chinoise


Le jus d’arbouses de Chine a un goût unique qui évoque plusieurs fruits rouges, notamment : les airelles, la grenade, mais aussi la cerise. Mis à part ces propriétés gastronomiques, le profil nutritionnel de l’arbouse de Chine est attirant. Par ailleurs, parmi les bienfaits de ce fruit se trouveraient ceux de contribuer au bien-être de votre cœur, favoriser un bon équilibre de la tension, mais aussi celui de renforcer l’élasticité des artères pour une action favorable et durable sur la circulation.

De plus, le jus est naturellement riche en vitamines antioxydantes, notamment en béta-carotène (un pigment photosynthétique qui absorbe les faible longueurs d’onde, et favorise donc le bronzage).


II] Le fruit de l’arbousier, l’arbouse


L’arbousier, ou arbousier commun (Arbutus unedo), parfois appelé « arbre à fraises », est une espèce d’arbuste de la famille des Ericaceae, qui pousse dans l’ensemble du pourtour méditerranéen occidental, mais aussi dans le nord du pourtour oriental. Son fruit, bien évidemment, est appelé « arbouse », vous vous en douterez…



Il faut savoir que l’arbousier est un grand arbre. Effectivement, il mesure entre 8 et 10 mètres de haut (3 à 5 mètres sous les climats plus tempérés). Son écorce, gris brunâtre à la base, devient rougeâtre dans la partie supérieure des branches.

Ses feuilles ont une bordure dentée d’une dizaine de centimètres de long et sont persistantes, ovales. Elles alternent vert foncé luisant au-dessus, et vert pâle au-dessous. Il est à noter que ces feuilles sont riches en tanins.

Les fleurs de l’arbousier sont blanc-verdâtre, en forme de clochettes, et fleurissent en grappes vers septembre-octobre. Ainsi, les fruits apparaîtraient environ un mois après les fleurs.

Quant aux fruits de l’arbousier, vous pouvez les consommer crus, en toute simplicité. Leur chair jaune est acidulée et sucrée, c’est l’idéal pour faire le plein de vitamine C ! En cuisine, c’est un fruit très fin qui donnera à vos repas un air de grand restaurant. Vous pouvez également utiliser les arbouses pour la préparation de confitures, de gelées, de compotes, de nougats ou encore d’alcool.



L’arbousier possède de nombreux composants qui le rendent très utile pour la médecine botanique. On peut, en effet, utiliser les racines en décoction pour lutter contre l’hypertension, ou encore les feuilles pour stimuler la coagulation du sang.

Les principaux nutriments contenus dans l’arbouse :

– Tanins. Agissant comme des anti-oxydants, les tanins que l’on retrouve dans l’arbouse (le fruit) seront très efficaces pour lutter contre le vieillissement cellulaire et piéger les radicaux libres.

– Vitamine C. Également antioxydante, la vitamine C va aussi jouer un rôle dans la régulation de la synthèse du cholestérol et peut limiter les risques de maladies cardio-vasculaires.

En saison, l’arbouse est donc un fruit intéressant à consommer. Il vous faudra néanmoins les cueillir par vous-même car ce fruit, trop fragile pour être commercialisé, n’est que très rarement présent sur les étals.



– Lutte contre la diarrhée. C’est la pectine contenue dans l’arbouse (le fruit) qui permettra de réguler facilement le transit en cas de diarrhée aiguë.

– Prévient les maladies cardiovasculaires. L’action des polyphénols contenus dans les feuille d’arbousier est avérée pour lutter contre de nombreuses pathologies telles que les maladies cardio-vasculaires.

– Diurétique. Aussi bien le fruit que les feuilles de la plante sont efficaces pour lutter contre la rétention d’eau dans le corps.

Attention, l’arbouse est légèrement toxique, et il semblerait que, consommée crue en grande quantité, elle puisse induire des coliques et des vomissements. À noter néanmoins que pour avoir moi-même consommé ce fruit en grande quantité, en saison, depuis plusieurs années, je n’ai jamais ressenti aucun effets secondaires négatifs. N’hésitez pas à nous laisser savoir si vous avez pu de votre côté constater cette légère toxicité.


III] Recettes à base d’arbouses



Ingrédients pour un dessert pour 4 personnes :

– 1,5 kg d’arbouses mûres
– 400 g de sucre en poudre
– 1,5 L d’eau

Préparation :

1. Pour commencer, la veille, dans une cocotte d’eau bouillante, faites cuire doucement les fruits, et passez le jus au tamis fin.

2. Après, le lendemain, déposez le sucre en complément des arbouses et faites réduire l’ensemble de moitié à feu doux.

3. Rectifiez le goût en ajoutant éventuellement un peu de sucre.

4. Versez le sirop dans des bouteilles ébouillantées et fermez de façon étanche. C’est prêt !



Ingrédients pour environ 3kg de confiture :

– 2 kg d’arbouses
– 2 citrons
– 2 kg de sucre

Préparation :

1. D’abord, dans une terrine, faites macérer pendant douze heures les arbouses préalablement lavées avec le sucre et le jus des deux citrons.

2. Puis, le lendemain, versez le contenu de la terrine dans un chaudron à confiture. Ajoutez un demi-verre d’eau. Mettez ceci à feu vif. Laissez cuire le sirop à la ‘nappe’ (100°C).

3. Pour finir, retirez le sirop du feu. Mettez-le en pots, refermez-les hermétiquement, et déposez les pots fermés à l’envers. Laissez refroidir pendant au moins 6 heures, et c’est prêt!


Pour continuer d’apprendre :

La nèfle : pourquoi ce fruit fait-il fureur au bureau ?

L’Ugli, un agrume qu’on connaît encore très peu au Canada

Le Mineolas, découvrez cet agrume surprenant venu d’Indonésie

Si cet article vous a plu, lachez un pouce ! Cela nous aide beaucoup.

Rédigé par Alex
Rédigé par Alex

Comment améliorer le quotidien de votre entreprise ?

Découvrez les solutions de convivialité au bureau d'Alex & Alex (fruits au bureau, café, thé, en-cas variés...)

DECOUVRIR

A votre avis

Populaires

Agriculture raisonnée

Agriculture raisonnée

Agriculture raisonnée : un article pour (enfin) tout comprendre Agriculture raisonnée : définition L'agriculture raisonnée est un mode de production agricole qui prend en considération le respect de l'environnement, en limitant l'usage de substances chimiques utilisées (pesticides, engrais). Le moins...

Lire plus...

10 conseils pour renforcer son système immunitaire

10 conseils pour renforcer son système immunitaire Une...

Calendrier des fruits et légumes de saison

Calendrier des fruits et légumes de saison I]...

14 idées pour améliorer le bien-être au travail

14 idées pour améliorer le bien-être au travail...

Le biologique, ce n’est pas systématique

Les pesticides sur les fruits et légumes :...

Absentéisme au travail : comment le réduire efficacement ?

Absentéisme : un coût que l'entreprise est en...

icone balance Calculez votre IMC

Calculez votre IMC et vérifiez si vous êtes au top de votre forme !

alex-et-alex-mockup-livre-bien-etre

Guide du Bien-Être au Travail

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide gratuit.



N

Merci, nous avons bien reçu votre demande.

N

Des recommandations personnalisées pour améliorer votre bien-être au travail.

N

Des conseils nutrition & santé adaptés au monde du travail.

N

Des Dossiers inédit sur la Qualité de vie au travail.

N

Des interviews de coach sportifs & professionnels sur le mieux-être au travail.