Alex & Alex
.

Jacque : guide complet sur ce « fruit du pauvre »


La jacque, ou jacquier, est ni plus ni moins le plus gros des fruits poussant sur un arbre ! Ce fruit exhuberant est originaire des côtes occidentales indiennes et présente la particularité d’avoir une chair fibreuse qui rappelle un peu la texture de la viande. Très consommé en Asie, ce fruit pâtit d’un manque de notoriété voir d’une certaine défiance de ceux qui ne le côtoient pas. Les vertus et les recettes à base de jacque sont pourtant nombreuses.

jacque prête à être dégustée


Surnommé « fruit du pauvre » dans certains pays, il s’apparenterait pourtant plutôt au « fruit miracle » quand on y regarde de plus prés.


I] La jacque : tout savoir en 2 minutes sur ce fruit méconnu


Déclaré fruit national au Bangladesh, ce fruit est plus que populaire dans ses régions d’origine, des côtes ouest de l’Inde aux îles de la Malaisie et d’Indonésie.



À première vue, ce qui est le plus surprennant d’une jacque, c’est sa taille et son poids. En effet, c’est considéré comme le plus gros des fruits poussant sur un arbre. La jacque, ou jacquier, peut ainsi atteindre jusqu’à 1 mètre de long pour 50cm de large et peser jusqu’à 50 kg !

La chair représente jusqu’à 40% du poids total du fruit. On imagine donc la quantité démesurée de nourriture contenue dans un seul fruit. De plus, par sa richesse en calories et en vitamines, la jacque est donc une source providentielle d’énergie pour l’humain. Cela expliquerait sa grande popularité dans les régions où il est endémique: il est aussi consommé que la mangue ou la banane!

Ce fruit est initialement originaire des forêts tropicales d’Inde. Mais il se répandit rapidement dans les pays environnants. En effet, il regagna le Sri Lanka, la Birmanie, le sud de la Chine et la Malaisie. Côté ouest, le jacquier a gagné l’île Maurice, puis s’implanta très bien sur la côte Est-Africaine, au Kenya, en Ouganda et à Zanzibar.

La jacque fit son apparition dans l’Océan Pacifique et dans les Caraïbes bien plus tardivement, vers la fin du 19ème siècle. Sa présence reste encore aujourd’hui assez anecdotique dans cette partie du monde, mis à part en Jamaïque. En effet, en Jamaïque, l’implantation de ce fruit fut une réussite, suite à la capture d’un navire français transportant des graines de jacquier à son bord.

D’aspect extérieur, le fruit présente une carapace verte, ou jaune une fois mûr. Celle-ci est composée de nombreuses cellules solides en forme de pointe, toutes attachées à une enveloppe épaisse et caoutchouteuse de couleur jaune pâle.



L’intérieur du fruit se constitue de larges « bulbes » de chair de couleur jaune aux arômes de banane. Chaque bulbe renferme une graine lisse, ovale et légèrement brune.

À complète maturité, le jacquier encore entier peut exhaler une odeur désagréable, rappelant l’odeur d’oignons en décomposition, tandis qu’une fois le fruit ouvert, l’odeur émanant de la pulpe évoque agréablement l’ananas et la banane. Ce n’est pas le seul fruit qui peut avoir une odeur désagréable qui contraste avec un goût délicat!



Le jacquier est un arbre beau et majestueux. En effet, il mesure entre 9 et 20 mètres de haut, présente un feuillage persistant avec des feuilles alternes, brillantes à l’aspect rappelant un peu le cuir.

Toutes les parties de l’arbre (mis à part le fruit mûr) contiennent un latex blanc abondant et particulièrement collant. Ce latex entre d’ailleurs dans la fabrication d’une colle, la colle jacque, colle blanche traditionnellement utilisée pour piéger les oiseaux, en raison de son fort pouvoir adhésif.

La capacité d’adaptation de cet arbre est spectaculaire et il est particulièrement productif. Un arbre peut facilement vivre plus de 100 ans et porter entre 100 et 250 fruits chaque année, voir plus de 500 fruits sur la fin de sa vie. Niveau précocité, le jacquier n’a pas à rougir, il commence à produire des fruits dès la troisième année suivant sa plantation.

Enfin, le jacquier présente la particularité d’être un végétal cauliflore, c’est à dire dont les fruits poussent directement sur le tronc ou les grosses branches, comme c’est le cas pour le papayer ou le jaboticaba par exemple.

dizaine de jacques accrochées au tronc du jacquier

Tronc de jacquier, portant une grande quantité de fruits



Au Canada, ce fruit reste relativement difficile à trouver. Le mieux est de se tourner vers les épiceries spécialisées dans les produits asiatiques : si le fruit frais n’est pas disponible, il sera tout de même possible d’y trouver des jacques en boîte de conserve, ou du jus de jacques. Il est aussi possible de le trouver dans des épiceries spécialisées en ligne.

Les jacquiers poussant en Asie arrivent à maturité principalement du mois de mars au mois de juin, d’avril à septembre, ou de juin à août, en fonction du climat du pays d’origine. C’est donc entre mars et septembre que l’on peut espérer trouver ce fruit en importation dans nos latitudes.

Une fois mûr, une jacque se détériore rapidement, avec la caractéristique de virer au brun/marron. La température idéale de conservation de ce fruit semble être entre 11° et 12°C. Par ailleurs, idéalement, il faut aussi avec un taux d’humidité relativement élevé.


II] Bienfaits et vertus de la jacque


La consommation de simplement 10 à 12 bulbes de jacque serait suffisante pour tenir toute une journée de travail. C’est pour cette raison que ce fruit est parfois présenté comme un « fruit miracle ». En effet, ce fruit pourrait un jour se substituer à des aliments aussi essentiels à notre alimentation que le blé ou le riz.



Dans 100 grammes de pulpe de fruit mûr et frais, on retrouve notamment :
– Calories : 98
– Eau : 75 g
– Protéines: 1.5 g
– Graisses : 0.2 g
– Glucides : 20 g
– Fibres : 1 g
– Calcium : 22 mg
– Phosphore : 38 mg
– Fer : 0.5 mg
– Sodium : 2 mg
– Potassium : 407 mg
– Vitamines A : 540 I.U.
– Vitamines B1 : 0.03 mg
– Vitamines B2 : 4 mg
– Vitamines C : 9 mg

On constate que la jacque est un fruit assez calorique, c’est donc une très bonne source d’énergie pour le corps humain. Par ailleurs, la consommation de jacques apporterait également à l’organisme des fibres en grande quantité, des minéraux et des vitamines.

En outre, les graisses qui se trouvent dans ce fruit ne sont pas des corps gras saturés ni du cholestérol. Donc la jacque est vraissemblablement un fruit diététique qui peut être inclus dans des régimes végétaliens.

Les graines sont également très intéressantes du point de vue nutritionnel. En effet, elles sont riches en amidon et constituent une bonne source de vitamines B1 et B2. Toxiques lorsqu’elles sont crues, les graines de jacquier doivent donc être cuites ou rôties avant d’être consommées, un peu à la manière des châtaignes.



Dans la médecine traditionnelle chinoise, la pulpe et les graines du jacquier sont considérées comme toniques, calmantes et nutritives. Elles ont aussi la réputation d’aider à récupérer des effets d’une consommation excessive d’alcool.

Les graines rôties auraient des effets aphrodisiaques.

Les feuilles, lorsqu’elles se réduisent en cendre suite à leur combustion avec des coques de noix de coco s’utilisent pour soigner les ulcères. Les feuilles auraient également des propriétés cicatrisantes lorsqu’elles s’appliquent chaudes sur des plaies.

Les racines de la plante seraient un remède pour les maladies de la peau et pour soulager les crises d’asthme.



La jacque se consomme crue ou cuite. Crue, elle révélera des arômes proches de ceux de la banane, de l’ananas et de la mangue. Il est possible de la déguster râpée ou en jus.

Il existe plusieurs manière de cuisiner la jacque. Les bulbes de chair sont par exemple couramment cuisinées avec du lait de coco. On peut aussi les transformer en crèmes glacées, chutney ou confiture. Du sirop de jacque est également préparé avec du sucre ou du miel (et ajout d’acide citrique en vue d’une conservation en boites de conserve).


III] Le saviez-vous ?



La jacque a malheureusement toujours traîné avec elle une réputation de fruit toxique. Même en Inde, où les habitants côtoient la jacque depuis des millénaires, certaines réticences envers ce fruit existent toujours. Notamment attribuées au fait qu’une consommation excessive de ce fruit entraînerait des problèmes digestifs.

Il est vrai que le fruit non-mûr, consommé cru, est astringent et indigeste. Le fruit mûr en revanche aurait des effets laxatifs.

Ces effets serait dus à la présence d’un puissant inhibiteur des sucs gastriques participants à la digestion des protéines. Cet élément est cependant détruit dès lors que ce fruit est bouilli ou cuit. La jacque est alors parfaitement digeste, et apporte à l’organisme tous les éléments nutritifs intéressant qu’elle contient.



Jusqu’alors surnommé le « fruit du pauvre », le jacquier pourrait bien devenir le « fruit miracle » dans les années à venir. Le jacquier pourrait en effet sauver des millions de personnes de la famine, lorsque les cultures vivrières majeures comme le blé, le maïs et le riz souffriront du changement climatique.

Comme annoncé par les Nations Unies et la Banque Mondiale, entre autres organismes internationaux, l’augmentation des températures associée à des précipitations plus erratiques et imprévisibles risquent d’impacter négativement les rendements de ces cultures historiques dans les années à venir. Cela pourrait donc entraîner des crises alimentaires majeures à travers le monde.

Plusieurs chercheurs ont donc avancé l’idée que le jacquier, de par ses apports nutritionnels très intéressant et sa production fruitière abondante et constante, pourrait apporter une solution à ces crises alimentaires en devenir.

Si l’être humain est capable de détruire la nature, la nature, de son côté, est capable de sauver l’être humain.


Pour continuer d’apprendre :
Découvrez une autre espèce cauliflore
Quel fruit peut bien être l’égal du pain ?
Dans ce fruit, tout est bon !

Si cet article vous a plu, lachez un pouce ! Cela nous aide beaucoup.

Rédigé par Alex
Rédigé par Alex

Comment améliorer le quotidien de votre entreprise ?

Découvrez les solutions de convivialité au bureau d'Alex & Alex (fruits au bureau, café, thé, en-cas variés...)

DECOUVRIR

A votre avis

Populaires

Agriculture raisonnée

Agriculture raisonnée

Agriculture raisonnée : un article pour (enfin) tout comprendre Agriculture raisonnée : définition L'agriculture raisonnée est un mode de production agricole qui prend en considération le respect de l'environnement, en limitant l'usage de substances chimiques utilisées (pesticides, engrais). Le moins...

Lire plus...

10 conseils pour renforcer son système immunitaire

10 conseils pour renforcer son système immunitaire Une...

Calendrier des fruits et légumes de saison

Calendrier des fruits et légumes de saison I]...

14 idées pour améliorer le bien-être au travail

14 idées pour améliorer le bien-être au travail...

Le biologique, ce n’est pas systématique

Les pesticides sur les fruits et légumes :...

Absentéisme au travail : comment le réduire efficacement ?

Absentéisme : un coût que l'entreprise est en...

icone balance Calculez votre IMC

Calculez votre IMC et vérifiez si vous êtes au top de votre forme !

alex-et-alex-mockup-livre-bien-etre

Guide du Bien-Être au Travail

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide gratuit.



N

Merci, nous avons bien reçu votre demande.

N

Des recommandations personnalisées pour améliorer votre bien-être au travail.

N

Des conseils nutrition & santé adaptés au monde du travail.

N

Des Dossiers inédit sur la Qualité de vie au travail.

N

Des interviews de coach sportifs & professionnels sur le mieux-être au travail.