alex&alex logo livraison de fruits au bureau Paris
Alex & Alex
.

La châtaigne : guide complet sur les techniques de cuisson


I] 5 techniques de cuisson pour conserver tous les bienfaits de la châtaigne


L’objectif de cet article est de vous proposer un guide complet sur les techniques de cuisson de la châtaigne ; des techniques de cuisson permettant de conserver tous leurs bienfaits.

Avant de préparer un plat composé de châtaignes, vous devez ôter la coque du fruit. Ensuite, vous devez retirer la seconde couche de peau, elle est d’une couleur maronné et son touché peut ressembler à celui du velours. Son goût est amer et les cuisiniers recommandent d’inciser le produit avant de le plonger quelques minutes dans de l’eau bouillante. Si la peau résiste, ajoutez quelques gouttes d’huile pour l’assouplir. Ôtez la seconde couche de peau. Puis, il faut essuyer le fruit à l’aide d’essuie-tout. Si vous choisissez de la rôtir, il fait inciser la coque afin qu’elle n’éclate pas avec la chaleur.

La châtaigne est aussi bonne grillée, rôtie ou mixée dans une soupe. La saison de sa récolte est propice aux recettes pleines de bons nutriments pour faire face à l’hiver. La châtaigne se consomme parfaitement durant cette période. C’est un aliment riche en glucides et lipides, vous allez bénéficier d’un apport calorique bénéfique pour vous défendre contre le froid. Il est primordial de respecter les différents modes de cuissons suivants pour obtenir une chair savoureuse.



Au four et à la poêle, la châtaigne doit cuire environ 20 minutes. Il est préférable de fendre la coque avant de les placer dans un plat. Ajoutez un peu de sel parsemé sur le dessus et enfournez dans un four préchauffé à 210°C.

Cuisson châtaigne au four

Une fois la cuisson terminée, les châtaignes doivent tiédir avant d’être consommées natures.



Vous pouvez aussi procéder à une cuisson dîtes diététique qui consiste à plonger la châtaigne dans de l’eau. Encore une fois, il faut pratiquer une incision verticale sur la coque de la châtaigne. On commence la cuisson en mettant les fruits dans une casserole d’eau bouillante. On laisse cuire l’ensemble des aliments durant environ 30 minutes.

Si vous décidez de les cuire sans leur enveloppe protectrice, la cuisson est de 15 minutes seulement, mais l’épluchage est bien plus long.

Petite astuce : si la châtaigne flotte, vous pouvez la jeter, cela signifie qu’elle est pourrie.



La cuisson des châtaignes à la poêle nécessite le bon équipement. En effet, elles se cuisent dans une poêle trouée qui facilite une cuisson homogène de ce fruit délicieux. On entaille le fruit et on le laisse griller avec sa coque durant 15 à 20 minutes, vous n’avez pas besoin d’ajouter de matières grasses.



Au barbecue, la cuisson de la châtaigne est semblable à celle du four. Sauf que la grille doit être recouverte d’une couche d’aluminium.

Cuisson châtaignes grillées au BBQ



Au micro-ondes, 10 minutes suffiront. On découpe simplement les fruits en deux avant de les placer dans un bol. Attention, ne mettez jamais les châtaignes entières puisqu’elles risquent d’exploser sous la chaleur.


II] Composition, éléments nutritionnels, et bienfaits de la châtaigne



Une châtaigne est peu calorique et sans gluten, on estime qu’une portion représente en moyenne 232 calories. Chacun de ces fruits se compose de :

– 70 % de glucides : il s’agit de sucre, mais d’un sucre sain et bon pour le corps. La châtaigne est riche en amidon. On parle de sucres rapides facilement assimilables par le corps et qui sont la première source d’énergie du corps,
– 15 % de fibres alimentaires : ce sont les gardiennes des intestins, elles protègent la flore intestinale. Elles absorbent une partie des corps gras et des toxines. Les fibres contribuent à faire baisser le taux de cholestérol,
– 8 % de protéines : elles sont sources d’acides aminés qui sont depuis toujours indispensables au bon fonctionnement du corps. Les protéines construisent, réparent et protègent votre corps. Elles sont bonnes pour les muscles et la structure corporelle. En revanche, le corps est incapable de les stocker, il faut en consommer régulièrement et lui fournir ce nutriment en quantité suffisante,
– 5 % de lipides : ce sont des graisses d’origine animale ou végétale. Ils permettent aux vitamines de circuler dans le corps et ils aident le corps à supporter les changements de température. Le corps en a besoin pour produire de l’énergie,
– 2 % de minéraux : le calcium est le minéral essentiel le plus connu. Il solidifie les os et permet la croissance. Les minéraux permettent le bon fonctionnement de la circulation sanguine et la contraction des muscles.

Une composition riche en macronutriments qui permet un apport nutritif conséquent. Chacune des châtaignes contient aussi des micronutriments. Source de minéraux (fer, phosphore, cuivre…) et de vitamines B et C, la châtaigne est surtout riche en amidon « résistant », c’est-à-dire digéré lentement et incomplètement : elle remplit l’estomac sans entraîner de pic de glycémie (indice glycémique 65, contre 85-90 pour la plupart des féculents).



Les micronutriments sont généralement plus connus sous des termes plus simples. Ce sont en réalité des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments ou encore des polyphénols. Tous ces nutriments sont indispensables au bon fonctionnement du corps humain. Dans une châtaigne, on retrouve les micronutriments suivant :

– Les vitamines : la châtaigne contient de la vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B9 et E. Mais elle contient surtout un fort pourcentage de vitamine B9 appelée aussi folates à un rôle majeur dans notre organisme. Ils permettent le bon développement du fœtus, la formation de sang, la synthèse des acides aminés, réduire la fatigue, un bon système immunitaire et des fonctions psychologiques normales. La vitamine B6 est elle aussi fortement présente dans ce fruit. Sa contribution offre un métabolisme énergétique normal, un système nerveux sain, le fonctionnement normal du système immunitaire, la régulation de l’activité hormonale et la réduction de la fatigue ;

– Les minéraux : dont le calcium, le fer, le magnésium, le phosphore, le potassium et le sodium. Le potassium est présent en forte quantité dans une châtaigne. C’est un des minéraux qui contribuent au fonctionnement normal du système nerveux. Il favorise une bonne pression sanguine et une fonction musculaire normal ;

– Les polyphénols : comme les flavonoïdes et les acides phénoliques. Ce sont des substances anti-oxydantes et la châtaigne contient le plus grand taux de polyphénols dans la catégorie des fruits et légumes.


III] Les allégations santé de ce fruit à écailles oléagineux


Manger des châtaignes, c’est bon et sain pour le corps. C’est d’ailleurs un des aliments préférés des sportifs puisqu’elle est source de glucides et d’oligoéléments.

D’après les spécialistes, consommer de la châtaigne permet de lutter contre le mauvais cholestérol et le diabète de type 2 tout en favorisant la sensation de satiété. Le riche panel de vitamines et de minéraux qu’elle contient offre une forte protection du système nerveux et immunitaire. C’est donc un aliment utile pour supporter le froid puisqu’il possède une action anti-infectieuse.

Elle prévient l’anémie et contribue à la protection du corps contre les maladies cardiovasculaires. La forte teneur en potassium de la châtaigne a la particularité de veiller au bon fonctionnement de la circulation sanguine. Voilà pourquoi, elle est recommandée dans l’alimentation des personnes souffrant de glycémie. Il participe à l’élimination des sucres dans le sang.

Côté santé, la châtaigne est un allié de taille surtout que dans la vie de tous les jours, elle améliore considérablement notre confort en étant une bonne source d’énergie. Au quotidien, elle lutte contre la fatigue et sert de relaxant musculaire et nerveux. Sa forte teneur en glucides la rend facile à digérer. L’amidon qu’elle contient est dit résistant et protège les intestins et le colon. Alors, on dit merci les fibres !



Maintenant que vous êtes convaincu et un professionnel de la châtaigne, vous devez également connaître ses effets secondaires. Elle constitue un aliment plein de bonne chose pour notre organisme, mais elle est également allergène. La châtaigne fait partie des noix et cette catégorie d’aliments est souvent à l’origine d’allergie. Ainsi, les médecins recommandent aux personnes souffrant de ces intolérances de s’abstenir de consommer tous les fruits à écale et oléagineux. Les symptômes sont graves et sont responsables de choc anaphylactiques.

Le fruit du châtaignier n’est pas recommandé aux personnes souffrant régulièrement de calculs rénaux ou urinaires puisqu’il est riche en oxalates. Il faut restreindre leur consommation si c’est votre cas.

Il s’agit d’un fruit oléagineux riche… Alors, si vous essayer de perdre du poids, il n’est pas conseillé de consommer la châtaigne en grande quantité. En revanche, si vous êtes un grand sportif, vous pouvez la manger sans contraintes de quantité.



La châtaigne orne régulièrement les tables des grandes occasions de fin d’année. Elle trouvera donc parfaitement sa place aux côtés du foie gras. Au niveau des mariages salés, la châtaigne adore accompagner le potiron, la mâche, les viandes séchées, le porc ou la volaille. C’est également un régal en compagnie de fromages rustiques à pâtes pressées comme le Comté ou la Tomme.

Pour ce qui est du sucré, on la retrouve souvent sous la forme de marrons glacés. Elle s’associe aussi aux produits laitiers. La pomme, la vanille et le chocolat noir l’adorent aussi. Alors, n’hésitez plus à la cuisiner et faîtes en un de vos aliments préférés pour la fin de l’année.


Pour continuer d’apprendre :
Châtaigne ou marron : comment faire facilement la différence ?
Que connaissez-vous à propos de ce fruit délicieux : le combava ?
Le Mineolas : un agrume surprenant venu d’Indonésie

Si cet article vous a plu, lachez un pouce ! Cela nous aide beaucoup.

Rédigé par Alex
Rédigé par Alex

Comment améliorer le quotidien de votre entreprise ?

Découvrez les solutions de convivialité au bureau d'Alex & Alex (fruits au bureau, café, thé, en-cas variés...)

DECOUVRIR

A votre avis

Populaires

Agriculture raisonnée

Agriculture raisonnée

Tout comprendre à propos de l'agriculture raisonnée Agriculture raisonnée : définition L'agriculture raisonnée est un mode de production agricole qui prend en considération le respect de l'environnement, en limitant l'usage de substances chimiques utilisées (pesticides, engrais). Le moins que l’on...

Lire plus...

10 conseils pour renforcer son système immunitaire

10 conseils pour renforcer son système immunitaire Une...

Calendrier des fruits et légumes de saison

Calendrier des fruits et légumes de saison I]...

14 idées pour améliorer le bien-être au travail

14 idées pour améliorer le bien-être au travail...

Le biologique, ce n’est pas systématique

Les pesticides sur les fruits et légumes :...

Absentéisme au travail : comment le réduire efficacement ?

Absentéisme : un coût que l'entreprise est en...

icone balance Calculez votre IMC

Calculez votre IMC et vérifiez si vous êtes au top de votre forme !

alex-et-alex-mockup-livre-bien-etre

Guide du Bien-Être au Travail

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide gratuit.



N

Merci, nous avons bien reçu votre demande.

N

Des recommandations personnalisées pour améliorer votre bien-être au travail.

N

Des conseils nutrition & santé adaptés au monde du travail.

N

Des Dossiers inédit sur la Qualité de vie au travail.

N

Des interviews de coach sportifs & professionnels sur le mieux-être au travail.